Non classé

Victime de piratage ou d’arnaque : comment porter plainte

Depuis un moment, plusieurs personnes victimes surtout de piratage de leurs comptes en ligne ont vainement tenté de se faire justice sans suite. Le soucis est que dès lors que le piratage est confirmé, il devient difficile de reprendre son compte surtout quand le responsable s’y connaît : changement de mot de passe, changement du mail de récupération, changement du numéro associé et c’est fait. C’est la technique classique. Mais comment c’est arrivé ? Deux théories s’imposent.

• Vous avez fait l’objet d’un piratage par un cybercriminel.

Le cas le plus courant ces derniers mois, c’est que vous recevez un message avec un lien d’une amie qui veut que vous « likiez (poser une mention j’aime) » sa page. Vous cliquez et bam, ce lien vous invite à vous connecter pour continuer et faire ce que vous avez à faire.. GROSSE ERREUR. Cette page va en effet récupérer vos identifiants et les transmettre au pirate. C’est le phishing par le biais de l’ingénierie sociale

Une personne de votre entourage ou faisant partie de vos amis Facebook

Soit il connaît votre mot de passe ou a utilisé un « keylogger« . Le keylogger qui veut dire « enregistreur de frappe » est un logiciel permettant de connaître  à distance tout ce qui est tapé sur le clavier d’un ordinateur ou d’un smartphone. Encore une fois, ce type d’outil fonctionne comme un virus et ne peut être installé sur vos appareils que si vous cliquez sur un lien de téléchargement ou par une personne qui a un accès physique à votre machine. Avant d’aller plus bas, notez que la meilleure manière de sécuriser son compte en ligne est de mettre la double authentification dès maintenant. Celle ci permet de recevoir un code de confirmation à chaque fois qu’une connexion est initiée.

Comment porter plainte

Porter plainte est le dernier recours lorsque toutes les tentatives de récupération de compte ont échoués.

Au Bénin, avec les nombreuses reformes dans le secteur du numérique, la principale autorité de lutte contre le cybercrime à savoir l’OCRC (Office Centrale de Répression de la Cybercriminalité) a posé ses valises sur les réseaux sociaux. Oui, l’OCRC est désormais présent sur Twitter :

Lien direct Twitter : OCRC_BENIN

Site officiel : dgpr.bj/ocrc.

La procédure pour un individu lambda est d’entrer en contact avec l’institution et de déposer une plainte. Ou encore penser à écrire sur Whatsapp pour des crimes majeures : 94 00 20 20

OCRC Benin

Et en France

En cas de problème avec ses équipements informatiques, le bon réflexe est de se rendre sur le site www.cybermalveillance.gouv.fr. Cette plateforme créée par l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI France) permet de comprendre ce qui est arrivé et surtout de savoir comment réagir pour résoudre le problème et éviter qu’il ne se produise à nouveau. En fonction de la situation, la plateforme propose la meilleure conduite à tenir. Dans bon nombre de cas, elle conseille de porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. Elle peut également proposer de signaler le problème sur la plateforme adéquate (Signal-spam pour le spam, Phishing-initiative pour les cas de phishing, etc.) ou d’appeler le service téléphonique Net-écoute.

Numéros et sites internet utiles

Info Escroqueries : 0.805.805.817
SOS Victimes : 01.41.83.42.08
Signal Spam : www.signal-spam.fr
– Portail officiel de signalement des contenus illicites de l’internet : www.internet-signalement.gouv.fr
DGCCRF (répression des fraudes) : 3939

N’hésitez pas à laisser des contributions en commentaires pour améliorer le contenu.

Afficher plus

Fawaz MOUSSOUGAN

Consultant en cybersécurité, Alumni Yali Dakar : Public Management, Digital Grassroot Ambassador Contact@cyber-attitude.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Contenu protégé !!
Fermer
Fermer