Nouvelles Menaces

Coronavirus Maps : Le malware qui vole vos données

Avec un bilan actuel sans précédent, le coronavirus touche plus de 110 pays dans le monde avec  près de 130 000 personnes contaminées et plus de 4700 décès. La France, également touchée par l’épidemie Covid-19 a enregistré au total, 2 876 cas diagnostiqués et 61 décès  confirmés par Santé publique France. Un mal entraînant un autre, des hackers ont décidé de profiter de la crise sanitaire liée au coronavirus pour créer un authentique malware ! Le

« Coronavirus Maps ».

En effet, depuis le début de la crise, c’est la carte interactive de l’université John Hopkins qui s’est révélée comme étant une référence pour suivre l’avancée de l’épidémie sur la planète. Mais, dans le même temps, de nombreux autres sites ont vu le jour. C’est en misant sur cette profusion d’informations que des hackers ont déployé un site vérolé. Les internautes qui peuvent y accéder à travers un moteur de recherche sont invités à télécharger une carte et ensuite à la lancer sur leur ordinateur. Le fichier téléchargé contient  une carte affichant en temps réel, les infections et décès liés au coronavirus sur la planète. Au même moment et à votre insu un malware s’installe sur votre ordinateur. Ce malware baptisé « Coronavirus Maps » et découvert par « MalwareHunterTeam », peut récupérer votre historique de navigation, vos identifiants et mots de passe ou encore les cookies de votre navigateur. Autant de données qui peuvent permettre d’accéder à votre compte en banque ou encore votre boîte e-mail. 

D’autres méthodes pour piéger les internautes : Pièces jointes et faux sites

Plusieurs autres actions ont été menées par des pirates informatiques afin de profiter de la peur causée par l’épidémie de coronavirus. Au nombre de ces actions nous pouvons citer le phishing ; qui fait notamment partie des méthodes privilégiées. Les hackers se font  passer pour des agences gouvernementales, l’OMS ou encore la Croix-Rouge, en affirmant avoir des informations cruciales sur le coronavirus. L’objectif ? Inciter les internautes à télécharger des pièces jointes pouvant contenir des virus. Dans ce courriel se trouve, en pièce jointe, un document Word qui une fois ouvert lance le téléchargement du logiciel malveillant Emotet. Emotet est une sorte de malware qui était à l’origine un cheval de Troie bancaire conçu pour voler des données financières, mais il a évolué et est devenu une redoutable menace pour les utilisateurs du monde entier.

Tout savoir sur Emotet

 Dans d’autres cas, il s’agit de mettre à jour un programme pour accéder à des informations ou encore de se connecter à un faux Google Drive pour consulter un document présenté comme officiel.

Comment se prémunir d’une telle attaque : Mettre à jour son antivirus

Depuis sa découverte le 9 mars, de nombreux éditeurs d’antivirus l’ont intégré dans leur base virale et sont capables de l’éliminer.

Afficher plus

Fawaz MOUSSOUGAN

Consultant en cybersécurité, Alumni Yali Dakar : Public Management, Digital Grassroot Ambassador Contact@cyber-attitude.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Contenu protégé !!
Fermer
Fermer